LES ACTUALITÉS ARCHIVÉES DU HAMEAU ET DE LA RÉGION DRÔME-ARDÈCHE

 

Nouveaux travaux au Hameau...

01/03/2017 : Nous profitons de l'hiver pour améliorer et embellir le Hameau.

À l'entrée, nous avons fait agrandir la place de retournement afin que les véhicules puissent plus facilement décharger les bagages et aller ensuite tranquillement, sans manœuvres inutiles, au parking.

Viendront ensuite les murets en pierres, les plantations et l'éclairage pour une arrivée grandiose !

Quant au ruisseau qui coule au fond du Hameau, les fortes pluies de l'automne avaient quelque peu chamboulé son lit...

Là encore, les pelleteuses ont œuvré pour canaliser l'eau et remonter les berges bien abimées.

 
Bonne année...

03/01/2017 : À tous nos hôtes de France, d'Europe et d'ailleurs qui, depuis 2006, nous offrent de grands moments de bonheur et de partage, nous souhaitons une année 2017 la plus belle qui soit.

Pour vous et vos proches, que la santé vous reste entière, que la vie vous apporte joie, amour, bonheur et plaisirs.

2017, une année qui sera riche en événements de tous ordres, une année pour laquelle nous espérons PAIX, COURAGE, SÉRÉNITÉ et CLAIRVOYANCE... avec une bonne dose de VIVRE ENSEMBLE !!!

En pleine forme, nous vous donnons rendez-vous dès la fin du mois de mars pour de nouvelles aventures !

 
Rendez-vous en mars 2017 !

3/11/2016 : Après une saison 2016 très riche en rencontres fortes et enrichissantes (on découvre des gens qui ont des métiers passionnants mais que l'on connaît peu ou mal), nous allons fermer le Hameau pour quelques mois.
Au programme : du repos, bien sûr, mais aussi des travaux (certaines chambres méritent d'être repensées, améliorées, repeintes...), ainsi que la mise au point de nouvelles recettes pour la table d'hôtes.
Et comme ça nous serons en pleine forme pour la saison prochaine !

Evidemment, nous n'oublions pas de remercier nos hôtes qui nous ont offert de très beaux moment de convivialité, d'échanges, de partage et de rires.
Et de saluer leur fidélité !
Certains sont revenus cet été au Hameau pour la cinquième fois !!!
Nous vous donnons donc rendez-vous dès le mois de mars 2017 pour de nouvelles aventures !
 
LA PISCINE EST PRÊTE !!!

03/05/2016 : Après quelques jours particulièrement froids et venteux, le beau temps est revenu et l'on peut espérer que l'été n'est plus très loin !

Nous avons donc débâché la piscine et la pompe à chaleur est en pleine action : déjà 23,1°C.

D'ici le week-end, nous aurons les 24-25°C, température tout à fait agréable pour une baignade face à la vue...
Nous en profitons pour rappeler qu'au Hameau de la Mûre la piscine, le sauna est en accès libre et gratuit !
 
C'EST LA RENTRÉE  ! ! !

17/03/2016 : C’est la rentrée pour le Hameau de la Mûre !

Après plus de 4 mois durant lesquels le Hameau a copieusement hiberné, nous sommes très heureux de vous accueillir à nouveau dès le samedi 19 mars.

Au menu de la table d’hôtes pour ce soir de réouverture : Tartare de saumon d’écosse, yuzu, citron vert, gingembre et sauce soja, tartine de tarama / Parmentier de confit de canard, jus court acidulé, salade de mâche et copeaux de foie gras / Tarte Tatin, chantilly calvados et sorbet pomme verte.

On va enfin arrêter de boire seulet refaire le mondetout notre saoul!

 
LES TRAVAUX AVANCENT...

18/02/2016 : À son rythme, la suite Vercors commence à prendre forme.

L'escalier qui dessert la mezzanine est en cours d'achèvement, le parquet en châtaignier a été déposé puis reposé et il ne reste plus qu'à le poncer pour lui redonner toute sa jeunesse.
Toute l'électricté a été repensée (va-et-vient, prises replacées au bon endroit...), les trous et tranchées sont maintenant rebouchés et on attaquera bientôt la peinture.
Dans la deuxième chambre, les rayonnages sont en cours de finition et l'éclairage est maintenant fonctionnel.

Encore un mois de travail, et tout sera prêt !

... et pendant ce temps-là, Clara, Châtaigne et Myrtille se la coulent douce !
La vie est injuste...
  
BONNE ANNÉE !

07/01/2016 : À toutes, à tous, nous souhaitons une belle et bonne année 2016 !

Que les 12 mois à venir soient riches de moments conviviaux, de respect, de solidarité et de réussites. Donc du bonheur, du plaisir, de bonnes surprises mais sans oublier le plus important : la santé !

Et nous ne résistons pas au plaisir de partager cette "Carte de Vœu" que nous a adressée l'un de nos hôtes (merci Vincent !) :

... ainsi que la réponse qui s'imposait (merci Marion !) :

Y'a pas à dire... On a des hôtes qui ont de l'esprit !!!

 
DE NOUVEAUX TRAVAUX AU HAMEAU !

06/12/2015   :  Ça y est ! Depuis quelques jours, nous avons entrepris de refaire totalement la Suite Vercors : déplacement de l'escalier qui dessert le salon en mezzanine (pour augmenter le volume général), agrandissement de la porte qui donne à l'extérieur, reprise des niveaux et du parquet en châtaignier, etc.

Viendront ensuite les peintures et la déco pour laquelle nous ne sommes pas encore très fixés...
Attendons d'y voir un peu plus clair !
Cette suite (2 chambres, 1 très grande salle de bains voutée avec baignoire, douche et WC séparé) pourra accueillir dès le mois d'avril 2016 jusqu'à 5 personnes.
 
LE HAMEAU PREND DES VACANCES... 

01/11/2015   :  Samedi 31 octobre, dernière table d'hôtes et dernière soirée de la saison 2015. Un peu désemparés, fatigués bien sûr, heureux aussi de prendre des vacances après 7 mois plus que remplis, la tête encore pleine des discussions passionnées qui ont nourri des soirées mémorables...

Devant nous, quelques mois « d'hibernation » qui ne seront pas de l'inactivité totale puisque nous allons profiter de l'hiver pour reprendre la décoration de quelques chambres, refaire totalement « La Suite Vercors », une double chambre pour 4/5 personnes avec une magnifique salle de bains voutée, créer un potager (j'ose dire : enfin !), etc.

Nous serons heureux de vous accueillir à nouveau dès la mi-mars 2016.

Nous entamerons notre onzième année d' "amphitryons ruraux" !!!
(cf. les actualités archivées - en bas de page : L'almanach des Gourmands de Grimod de la Reynière).

 
LA PRESSE PARLE DE NOUS !
01/11/2015 : DANS LE SILENCE DES MONTAGNES, LE HAMEAU DE LA MÛRE, AVEC VUE.

Il est un hameau ardéchois perché à 700 mètres d'altitude sur les hauteurs de Saint-Laurent-du-Pape. Abandonné cinquante années durant à une forêt vierge, celui-ci s'est offert une nouvelle vie grâce au coup de folie qu'ont eu pour lui Olivier et Patricia Dony. Ce qui les a portés, voire transportés de Paris jusqu'ici : une vue imprenable sur la Vallée du Rhône et le Vercors, ce jusqu’au Mont Ventoux.

La terrasse du four pain du hameau de la Mûre
Durant l'été 2001, Olivier et Patricia louent une maison de vacances à Saint-Rémy-de-Provence. Mordu de cuisine, Olivier se régale à régaler ses copains venus en nombre autour de la piscine. Alors qu'il s'interroge sur un possible nouveau métier qui lui permettrait de vivre ainsi tout au long de l'année, tous deux ont l'idée d'ouvrir une chambre d'hôtes. Après une virée dans le Languedoc Roussillon, leur voie les conduit en Ardèche sur une petite route en lacets qui grimpe au col de la Mûre. Là, ils découvrent des ruines, tout de gré, quartz et schiste, trois maisons accrochées à la pente avec gravée au fronton de l'une la marque d'un temps révolu : 1780. Patricia est horrifiée par l'idée de tout retaper tandis qu'Olivier est saisi par la vue et séduit par le côté éclaté du hameau.

De la crainte de l'isolement à la joie de la contemplation

Ancien architecte DPLG, Olivier voit tout de suite le potentiel du site mais sous-estime l'ampleur des travaux. « Même si, comme beaucoup, je n'ai jamais vraiment exercé en tant qu'archi, les études dans ce domaine donnent une ouverture d'esprit. On y aborde la sociologie, l'histoire de l'art, celle des jardins, des matériaux… Bien que je ne sois pas croyant, je me suis dit cet endroit est à nous, il nous revient, c'est dans l'ordre des choses. » Le temps, et le travail accompli, lui ont donné raison. « Après coup, on m'a dit que j'avais été courageux. Or, courageux c'est quand on sait ce qu'on va affronter. Moi je ne connaissais ni l'envergure ni le coût des travaux. Mais comme je suis du genre à finir ce que j'entreprends, je dirais plutôt que j'ai été tenace, même si une fois j'en ai pleuré. »
En 2003, les travaux sont lancés. Olivier reste sur place pour gérer tandis que Patricia garde son poste à Paris, comme directeur financier à la BNP. « Dès le premier été, j'ai constaté que toutes les toitures fuyaient. Côté électricité nous avions 187 volts sur quelques ampères. Il fallait tout refaire ! » Le raccordement au réseau électrique aura nécessité de percer le rocher à grands coups d'explosifs, « il y a plusieurs kilomètres pour passer le col », de faire appel à deux semi-remorques et un hélicoptère pour la pose des 45 poteaux. Ils ont même dû faire installer une micro-station d'épuration. « Nous aurons mis trois ans avant d'ouvrir et trois autres années pour finaliser. » En 2005, Patricia quitte les Batignolles et rejoint Olivier. Tous deux se marient à Saint-Fortunat-sur-Eyrieux, où elle sera plus tard appelée élue conseillère municipale en charge du tourisme et du développement.

Trouver son centre de gravité

Patricia et olivier Dony

Ancien assistant réalisateur puis “animateur” dans une grande entreprise d'informatique, Olivier s'est trouvé aux avant-postes du projet. « Dans mon dernier boulot, j'ai vécu une utopie qui marchait. Comme l'entreprise se développait, il s'agissait de chouchouter les collaborateurs pour obtenir d'eux le meilleur. Quand elle a été vendue, j'ai négocié mon départ. Ici, je me suis retrouvé avec 15 ouvriers en journée. Puis, à 18 heures plus personne. On faisait l'attraction jusqu'à 10 ou 15 kilomètres à la ronde. L'accueil des gens a été génial si tant est que l'on soit curieux et gourmand. » Car là est le vrai ciment, celui qui tient les pierres et les hommes assemblés pour longtemps.
« Nous avons autour de nous des gens sur qui on peut compter », confirme Patricia qui se souvient des coups de main. Il suffit de ne pas jouer les je-sais-tout et d'accepter volontiers un Pastis maison ou un petit café où tremper des Chamonix orange. « Pour ma part, le changement a été radical. En tant que cadre supérieure, la marche était haute à descendre. J'avais plutôt imaginé une chambre d'hôtes sur deux étages avec des meubles de jardin en forgé blanc. Ici, on est à trois kilomètres du premier voisin. Mais l'endroit ne nous a pas trahi du tout. » Autour d'eux, des murets de pierre sèche cisèlent le relief tandis que coins et recoins réservent la surprise de quelques alcôves d'où admirer ce grand large ciselé de sommets où pointent les ruines romantiques du château de Pierregourde. « Fabriquer une vue comme ça même un gars du Qatar ne le peut pas », s'amuse Olivier avant d'ajouter qu'il a trouvé ici son centre de gravité.

Quérir l'essentiel

Quand elle ne s'occupe pas de ses trois ânesses et de son cob Normand, Patricia s'adonne à la décoration, gère les réservations, accueille les hôtes et fait toute la comptabilité. Après avoir suivi une formation aux Compagnons du Devoir, c'est elle qui a réalisé à la brosse toutes les patines à la chaux. Une fois les sols intérieurs carrelés, Olivier, lui, a par principe passé un CAP de cuisinier, histoire d'avoir le diplôme adéquat. Tous deux se sont adjoints l'aide précieuse de deux jeunes, employés à l'année. « Même si nous fermons 5 mois par an, c'était important pour nous de les sécuriser et de les fidéliser. » Laetitia officie en chambre et en cuisine, et Stéphane est en charge du jardin posé au sein de 85 hectares de pente boisée. Pour Olivier, le dîner est le moment essentiel de la journée, ce qui donne sens à la démarche. « Cela nous permet de passer de bons moments. Hier soir, toutes générations confondues, nous avons parlé à la fois de cuisine, de fin de vie, de politique… » Dans cet écart du monde – en TGV Paris est à 2h11 de Valence, qui est elle-même à moins d'une demi-heure du hameau –, Olivier et Patricia vivent leur juste rapport au monde.
Après trois ans de travaux titanesques et plus d'un million d'euros investis, « financé avec l'aide de la famille et d'amis », tous deux se sont offert une nouvelle vie dans laquelle ils effeuillent la variation sensible des saisons. Entre deux préparations gourmandes, Olivier prend chaque jour une photo panoramique dont il se régale et qu'il met ensuite en ligne sur leur site. Au premier plan, le bleu azur de la piscine à débordement. « Nous sommes très heureux avec bien moins de moyens qu'à Paris mais aussi moins de besoins », si ce n'est cette quête de l'essentiel !

La piscine du Hameau de la Mûre
 
HIER SOIR, ATELIER PIZZA AU HAMEAU !

13/08/2015 : Avant ou après cuisson, voici un aperçu des créations très personnelles de nos hôtes ! Certains ont osé des mélanges plutôt singuliers mais, apparemment, c’était bon...
L’avantage, c’est qu’on peut refaire une autre pizza si on n’est pas satisfait du premier essai.

Avec un rosé bien frais pour accompagner tout ça et bon nombre de limoncello(s) pour finir le repas, on est en pleine forme pour refaire le monde à grande échelle !

… et ça s’est fini (pour certains) vers 2H00 du matin !!!

 
LES ATELIERS PIZZA : C'EST REPARTI !

28/06/2015 : Samedi prochain ( 4 juillet ), retour des "Ateliers pizza" débutés en 2013.
Chaque samedi en juillet et en août (si la météo le permet, bien sûr), nous allumons le four à bois, préparons une bonne quantité de pâte à pizza et mettons une vingtaine d'ingrédients à disposition.


 

Chacun roule sa pâte, compose sa pizza comme il le souhaite et hop ! 3 minutes dans le four pour un croustillant parfait.

On se régale (car une pizza maison cuite au feu de bois, c'est délicieux !) et avec un bon rosé, on fait connaissance, on refait le monde et on passe tout simplement une très bonne soirée.

 
LA “PIERRE À 2” ENFIN TERMINÉE !

12/06/2015 : Après 6 mois de travail acharné (maçonnerie, plomberie, électricité, carrelage, peinture, parquet, etc.) nous avons enfin achevé les finitions (c'est le plus long !).
Et, depuis ce week-end, elle est occupée.

Mitoyenne de Pierre Blanche, elle permet de loger une famille de 4 ou 5 personnes.

Patricia n’a plus d’atelier mais le Hameau, lui, a une nouvelle chambre !

Décidément, nous ne reculons devant aucun sacrifice...

 
LE CHEMIN DU HAMEAU TOUT NEUF !

01/05/2015 : Et d'ailleurs, ce n'est plus un chemin mais une route !
Grâce à la Mairie de Saint-Fortunat-sur-Eyrieux qui a permis ce petit miracle, l'accès au Hameau est devenu un jeu d'enfant.
Fini le gymkhana entre les nids de poules, oubliées les pierres qui pouvaient endolorir certaines voitures basses, terminées les critiques grincheuses d'aventuriers peu aguerris !!!

Il nous reste maintenant à baptiser cette petite route tant attendue...

Mais nous faisons confiance aux internautes pour lancer leurs propositions sur la page Facebook du Hameau.

À suivre !  

 
DE NOUVEAUX TRAVAUX AU HAMEAU !

14/03/2015 : Depuis le début de l'année, nous transformons ce qui était l'atelier de Patricia en une nouvelle chambre d'hôtes, mitoyenne de Pierre Blanche. Nous l'avons appelée La Pierre à 2. Ces 2 chambres permettront de loger jusqu'à 5 personnes.
Pratique pour les familles visitant l'Ardèche !

Pour l'instant, il est encore difficile d'imaginer le résultat... Mais avec ses 29 m2, sa salle de douche avec WC séparé, son lit de 160, son coin bureau et 1 ou 2 fauteuils, cette chambre ne devrait pas manquer de charme !
Quant aux couleurs : pierre, lin, gris pâles et une couleur très vive et chaude pour la tête de lit, mais on n’a pas encore décidé laquelle !

Nous mettrons ici de nouvelles photos dès qu'on pourra...
Mais il n'est pas question de chômer : la chambre est juste louée au mois de mai !!! C'est ballot...

 
Première neige au Hameau !
19 janvier 2015
Dans la nuit de samedi à dimanche, la neige a recouvert quelques sommets du Vercors, dont les 3 Becs (les 3 "pointes" à gauche de l'image ci-dessous).

Et dans la nuit de dimanche à lundi (19 janvier), c'était notre tour !

MétéoFrance a cru utile de mettre l'Ardèche en vigilance orange : n'exagérons rien... 15 à 20 cm tout au plus, ça n'est quand même pas le bout du monde !!!

Et ça fond déjà un peu.

On nous prévoit bien de nouvelles chutes dans la semaine, mais l'épisode neigeux (comme y disent à la météo ! ) sera apparemment modeste.

En tout cas, ça permet de faire de jolies photos...

>>> A suivre dans les pages LA PHOTO DU JOUR ...

 
Un nouvel habitant au Hameau !
3 janvier 2015

Depuis la fin de l'automne, nos 3 ânesses, Clara, Myrtille & Châtaigne ont un nouveau compagnon de jeu : Aramys !
Il s'agit d'un cob normand de 4 ans et demi... et de 700 kg !!!

Après quelques hésitations et aussi quelques ruades de mauvaise humeur de la part de Myrtille (et c'est vrai qu'elle est souvent assez susceptible), la cohabitation s'est organisée et maintenant tout va très bien.

Au braiment des ânesses s'ajoute maintenant parfois le hennissement d'Aramys !!! En tout cas, on l'entend dès qu'il voit Patricia (ou juste sa golfette !).

Elle lui consacre une bonne heure par jour (il semblait avoir quelques carences affectives), le brosse (il adore ça) et lui donne aussi quelques friandises dont il est très amateur !

Elle projette même de le faire débourrer au printemps pour pouvoir aller se promener dans les environs.

Mais ça, c'est une autre histoire...

 

30 Octobre 2014 :
le cap des 200 avis "Excellent" vient d'être franchi sur TripAdvisor !!!

Avec 230 avis au total (au 1er novembre), nous venons de passer ce cap symbolique des 200 avis "Excellent" sur TripAdvisor.

Quoi que l'on pense de ce site assurément très criticable, nous sommes néanmoins très fiers de cette reconnaissance et nous remercions chaleureusement tous nos hôtes qui ont pris le temps d'écrire leurs impressions.

Grâce à ce score, nous sommes ainsi classés 2ème meilleure maison d'hôtes sur 237 dans toute l'Ardèche !

Certes, TripAdvisor s'entête à maintenir l'avis "horrible" et tellement injuste - pour ne pas dire fallatieux - qui date de septembre 2011 (3 ans !!!) mais on se console aisément avec tous les avis extrêmement positifs obtenus en 2013 et 2014.

C'est la preuve des très bons, beaux et vrais moments passés ensemble au Hameau.

Encore merci à vous !

 

 

BALADE EN AVION AUTOUR DE CHAMBÉRY ET GRENOBLE

... ou comment prendre un peu de hauteur en ces temps plutôt "ras des pâquerettes" !

Samedi dernier, malgré un Mistral assez fort, départ de l'aérodrome de Valence-Chabeuil vers midi, déjeuner à Chambéry 45 minutes plus tard avec un survol du lac du Bourget recouvert de planches à voile.

Puis (pour ne pas faire la même route), direction Grenoble en passant par la vallée de l'Isère. On longe de magnifiques falaises escarpées, la Grande Chartreuse et toute l'agglomération grenobloise.
Arrivé dans la Vallée du Rhône (toujours en suivant l'Isère), on survole Saint-Marcellin (vous savez, les petits fromages !), puis Romans (les chaussures) et on se pose en douceur à Valence.
Au total, 2 petites heures de vol tout à fait ressourçantes, histoire de contempler d'en haut le monde d'ici-bas...

Si la météo le permet, lors de votre séjour, je serai très heureux de vous proposer une balade en avion dans les environs !  02/09/2014

 

PAUSE BIEN MÉRITÉE APRÈS LE MARCHÉ...

Vendredi matin : petite virée au marché hebdomadaire de la Voulte-sur-Rhône avec une partie de nos hôtes.

C'est presque devenu un rituel : vers 10H30, nous « quittons nos hauteurs ardéchoises » pour un bain de foule très gourmand...

De bons et beaux produits achetés sur les étals (différentes sortes d'olives, divers saucissons, des petits fromages de chèvre et de vache, quelques tranches de pâté en croûte...) et, au Bar de la Fontaine, un "gouleyant" Côtes du Rhône pour "humecter" tout cela.

De quoi refaire le monde tout en couleurs !!!

Un pur moment de grâce... 01/08/2014

 

POT DE BIENVENUE

Mardi 15 juillet, nous avons accueilli le premier pot de bienvenue de la saison organisé par l'Office de tourisme Eyrieux-Rhône-Véore et la ville de Saint-Fortunat-sur-Eyrieux.

Chaque mardi, en juillet et août, c'est ainsi l'occasion de découvrir différents lieux et des produits du terroir : viande, vins, fromages, fruits, etc.

La vallée de l'Eyrieux est riche en productions de qualité et c'est avec grand plaisir et bonheur que nous essayons de promouvoir les produits de producteurs réellement méritants.

Maintenir une exigence de qualité dans un monde où le formatage devient presque une norme n'est pas simple tous les jours !

En tant que consommateurs, nous avons un vrai rôle au moment de nos achats pour défendre ces activités essentielles au maintien de la vie dans nos campagnes.

Bon, j'arrête là mon discours, vous avez compris le message !

 

Le Hameau de la Mûre « en vedette » au JT de 20 heures de France 2 !

Avec un titre un peu racoleur (et très exagéré !) « J'ai acheté un village », le journal de David Pujadas du 29 mai 2014 sur France 2 a consacré trois minutes à la restauration de notre Hameau.

En avril, nous avons eu la chance d'être contactés par le bureau de la rédaction de Lyon qui souhaitait réaliser un reportage sur la rénovation de hameaux en milieu rural.

Le contact téléphonique ayant été bon et notre "histoire" correspondant à ce que cherchait le journaliste, nous avons vu arriver le 28 mai une équipe de tournage !

S'en est suivie une journée entière à dire, redire, re-redire (plan large, plan serré, contre-champ...) notre aventure depuis l'achat du Hameau en 2002 jusqu'à son ouverture partielle en 2006.
Chaque hiver, sitôt la saison touristique terminée, nous nous replongions dans les travaux et ce n'est qu'en 2009 que les 5 chambres et les 3 gîtes furent terminés.

Le journaliste et son caméraman ont filmé les chambres, le domaine, la cuisine et tout cela a mis une certaine animation !

Pour voir ce reportage, il suffit de cliquer sur l'image ci-dessus et vous accéderez au site de francetvinfo.

Bien sûr, cette diffusion a quelque peu boosté les réservations, notamment en août...

En tout cas, un grand merci à la rédaction de France 2 qui montre ainsi qu'elle sait sortir des salons parisiens !!!

 

Le vélo à l'honneur en Ardèche et dans la vallée de l'Eyrieux !

Avez-vous déjà entendu parler de la Dolce Via ou de la ViaRhôna ?

Derrière ces 2 noms à la jolie consonance italienne se cachent 2 itinéraires cyclables assez incroyables et extrêmement ambitieux.

> Le premier - la Dolce Via - s'étendant sur 45 km le long de l'Eyrieux, va de la Voulte-sur-Rhône jusqu'au Cheylard en passant par Saint-Laurent-du-Pape, Saint-Fortunat-sur-Eyrieux, Les Ollières, Saint-Sauveur-de-Montagut. À terme, il ira jusqu'à Saint-Agrève !
Il s'agit en fait de l'ancienne voie ferrée du Chemin de Fer Départemental qui a été démontée à la fin des années 60 et aménagée à partir de 2010 en coulée verte. Le gros avantage d'un tel tracé, c'est sa faible déclivité : 1 à 2% maximum ! A pied, à cheval ou à bicyclette, cela permet de découvrir sans gros effort les paysages de la Vallée de l’Eyrieux : vergers, terrasses, ouvrages d’art, ponts et tunnels, maisons de granit, usines, anciens moulinages, etc.
On mesure alors toute la dimension du travail de l’homme au XIXème siècle, nécessaire à l’amélioration des difficiles conditions d’existence.
Certains tronçons de ce parcours sont encore en cours d'aménagement ou peu balisés mais le tracé n'est pas difficile à trouver.
Toutes les infos sont ici :

> Le second itinéraire - la ViaRhôna - a pour ambition de relier le Lac Léman à la Méditerranée !!! 720 km le long du fleuve Rhône. Elle traverse 3 régions et 12 départements dont l'Ardèche et est accessible à tous : enfants accompagnés, adultes, piétons, cyclistes, personnes valides ou handicapées. Tout le monde peut donc y aller à condition de ne pas être sur un véhicule motorisé.
Le tracé ardéchois de 92 km est réparti en 4 tronçons en alternance avec des passages dans la Drôme. En 2014, seuls 2 tronçons seront terminés : de Sarras à Glun et de Soyons à La Voulte-sur-Rhône. La suite, en 2015 ! Car ça coûte très cher : environ 3 M€ par tronçon pour aménager et sécuriser l'itinéraire.
Toutes les infos se trouvent ici :

> Et preuve ultime que le vélo est vraiment à l'honneur en Ardèche, n'oublions pas l'Ardéchoise, la plus grande course cyclosportive d'Europe avec 13 000 participants !
La prochaine édition - la 23ème - aura lieu les 18, 19, 20 et 21 juin prochains.

Si vous souhaitez participer à cette course hyperconviviale avec des parcours et des catégories selon votre niveau (cyclosportif ou cyclotouriste), rendez-vous sur le site de

 

 
La châtaigne d'Ardèche désormais protégée dans toute l'Union Européenne

Excellente nouvelle ! La châtaigne d’Ardèche a obtenu la reconnaissance en Appellation d’Origine Protégée (AOP) sur tout le territoire de l’Union européenne.
L'enregistrement de cette AOP a été publié le 21 janvier 2014 dans le Journal Officiel de l’UE.

Avant, la châtaigne d’Ardèche n'était protégée que sur le territoire français par une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC).

Ce sont donc 192 producteurs qui sont concernés par cette mesure ; en 2012, ils exploitaient 1 300 hectares de châtaigneraie (à peu près 54 000 arbres) pour une production de 580 tonnes par an.

Cette AOP est réservée aux fruits issus de variétés locales anciennes de Castanea Sativa Miller. Ces arbres sont adaptés aux conditions climatiques et géographiques de l'Ardéche et sont cultivés en vergers souvent pentus parfois aménagés en terrasse.

Grâce à cette appellation, il ne sera plus possible de vendre de la crème de marron dite d'Ardèche faite avec des châtaignes roumaines ou polonaises, sans doute très bonnes, mais pas ardéchoises (c'est un peu comme la charcuterie corse...) !

Autrement dit, tout produit avec de la châtaigne qui mentionnera Ardèche sur son étiquette devra avoir été réalisé avec 100 % de châtaigne d’Ardèche AOP.
Ca risque de chambouler certaines pratiques... En tout cas, ça ne peut qu'améliorer la transparence envers le consommateur !
Les AOC et AOP d'Ardèche
Connaissez-vous 2 autres produits ardéchois protégés par une appellation ?

L'un est plutôt connu et est aussi produit dans la Drôme, département limitrophe de l'Ardèche : c'est le Picodon, un fromage de chèvre plus ou moins sec (c'est comme on préfère), avec un bon petit goût de noisette et légèrement piquant s'il est plus affiné, d'où son nom (piquant... picodon).

... Et l'autre, c'est le Fin gras du Mezenc ! Il s'agit d'une viande de boeuf très persillée venant d'animaux élevés au foin et à l'herbe sur le terroir du Mézenc (le Mont Mézenc, point culminant de l'Ardèche à 1 753 m !).

Âgés de plus de 2 ans (24 mois pour les génisses, 30 mois pour les boeufs), ils sont engraissés durant le dernier hiver avec du foin naturel de montagne contenant une petite herbe appelée cistre (ou fenouil des Alpes ou aneth sylvestre). C'est ce qui donne à la viande ce goût particulier ainsi que sa saisonnalité : de février à juin.

Après cette période, ce n'est plus du Fin gras ! Il ne faut donc pas rater le créneau !!!

On le trouve chez tous les bons bouchers de la région et aussi parfois à la table d'hôtes du Hameau de la Mûre !
 

 

 
Attention aux centrales de réservation et autres merveilles du web !

Savez-vous que lorsque vous louez votre chambre via une centrale de réservation plutôt qu’en vous adressant directement à l’hébergeur, entre 15 et presque 30 % de la somme que vous payez sont prélevés par la centrale au détriment de l’hébergeur ?
Vous connaissez beaucoup d’entreprises qui peuvent se permettre d’abandonner de tels pourcentages sans en être gravement affectées ???
Plus scandaleux encore, ces sommes (ponctionnées en France
pour les établissements français) ne génèrent que très peu de ressources fiscales pour l'État puisque ces centrales - fort bien conseillées - sont devenues expertes en défiscalisation et parviennent à payer leurs impôts aux Pays Bas, en Grande Bretagne ou en Irlande quand ce n’est pas carrément dans un authentique paradis fiscal !
Autrement dit, une partie non négligeable des sommes générées par le tourisme français part directement dans les caisses d’états dont les taux d’imposition sont nettement inférieurs à ceux pratiqués en France.
À quand une harmonisation fiscale en Europe et comment peut-on tolérer de tels détournements ? N
’est-ce pas très anormal (pour ne pas dire scandaleux ou décourageant) et ne devons-nous pas, autant que possible, éviter ces intermédiaires, certes très pratiques, mais qui n’ont pas oublié d’être aussi très malins ?
Autre méthode pour le moins surprenante : vous connaissez certainement ce site où les internautes peuvent laisser des avis sur les établissements (hôtels, restaurants, etc.) qu’ils ont fréquentés. Tripadvisor, pour ne pas le citer.
Depuis que nous y avons été référencé - en 2009, il nous a été proposé de faire apparaître notre numéro de téléphone, notre adresse mail ainsi qu’un lien direct vers notre site internet pour la modique somme de 170 euros et quelques.
L'année dernière, ce "service", était passé à 250 € (ça commençait déjà à faire cher la ligne d'info !!!).
Mais quelle ne fut pas notre surprise de recevoir, début février, un mail nous remerciant d’avoir renouvelé notre abonnement pour l’année 2014 et nous informant que nou
s serions en conséquence prélevés de la somme de 497,63 € !!! Et depuis, le tarif a encore augmenté : 87,50 € par mois (1 050 € par an) au 31 mai 2014 !!!
Lorsque nous avons appelé pour essayer de comprendre, il nous a été expliqué que c'était normal et que cela faisait partie des conditions générales de vente et que si nous n'acceptions pas ce prélèvement, ils feraient disparaître nos coordonnées. Purement et simplement.
Autrement dit, dans un monde en crise et malgré une inflation européenne quasi nulle, certaines multinationales se permettent d’imposer le doublement de leurs tarifs, sans aucune possibilité de discuter !!! Nous avons refusé de payer et, bien évidemment, toutes nos coordonnées ont disparu dans la journée ; les avis, en revanche, restent !
Otage ? Gogo ? Pigeon ? C'est au choix...
Dans quel monde, etc. etc… J'arrête là, je vais pleurer  ! ! !
 01/03/2014
 

 

 
Les jours rallongent et la saison 2014 arrive à grand pas !

Déjà 2 heures de plus de soleil par jour depuis fin décembre : ça donnerait presque des envies de balades, de vin rosé bien frais, de barbecue... peut-être pas encore de plongeon dans la piscine, mais bon... on commence sérieusement à y penser !
Quoi qu'il en soit, la saison 2014 se prépare ( la neuvième pour nous ! ) et les réservations vont bon train ; à ce sujet, attention pour les mois de juillet et août : les gîtes ne sont pas en nombre illimité et il n'y aura pas de place pour tout le monde...
Encore quelques petits travaux (peinture, nouveaux rideaux ...) dans les chambres pour pallier aux "outrages du temps" et tout sera prêt pour recevoir nos hôtes dans les meilleures conditions.
Vous le savez, nous fermons le Hameau en hiver (en gros, de mi-novembre à mi-mars) et après ces mois où Patricia et moi vivons un peu en autarcie (loin du monde et de sa fureur...), nous sommes toujours très impatients et heureux de retrouver de l'animation, de faire de nouvelles rencontres, de créer de nouveaux échanges en vue de belles discussions ! 16/02/2014
 

 
 

  À la table d'hôtes : de nouvelles recettes pour 2014 !

En cette période calme au Hameau de la Mûre, nous profitons d'un peu de temps libre pour tester de nouvelles recettes afin de compléter et renouveler la variété des menus de la table d'hôtes.
Cela devrait ainsi nous permettre de proposer en 2014 un étonnant espuma tiède vodka-citron-céleri en accompagnement du
dos de cabillaud rôti. Pour le
tartare de saumon et haddock, l'assaisonnement sera au gingembre, yuzu, échalote et dés croquants de concombre. La lotte devrait revenir régulièrement dans les menus, bardée de lard, servie avec un jus court au vin blanc et accompagnée de grosses ravioles à la truffe blanche.
Côté viande,  nous proposerons certainement une poitrine de cochon fermier cuite plus de 6 heures, sous vide, à seulement 90/100° pour obtenir un moelleux et un fondant tout à fait exceptionnels ; avec un tian de légumes (courgettes, pommes de terre, tomates et aubergines), c'est délicieux. En accompagnement de l'épaule d'agneau confite, vous goûterez cette année à un plat typiquement bourbonnais (au nord-nord-est de l'Ardèche) : le pâté aux pommes de terre. Dit comme ça, ça n'évoque pas grand chose et on se dit même : c'est quoi cet étouffe-chrétien ? Mais quand on le goûte, on devient totalement fan (et si vous êtes gentil, je vous donnerai même la recette ; je dis cela car je sais déjà que vous me la demanderez) !!!

Nous aimerions aussi beaucoup pouvoir proposer à la table d'hôtes du Hameau une bombine, un des rares plats typiquement ardéchois (avec la caillette et la crique).
Le problème, c'est qu'il y a autant de recettes de bombine qu'il y a de personnes qui font de la bombine ! Avec du porc (salé ou non salé ?), de l'agneau, du boeuf, des pieds de veau, des olives noires ? Avec des pommes de terre ou des carottes ou avec les deux ?
Chacun dit (ou croit) détenir LA recette de la bombine et, en fait, je crois que tout le monde a tort et que tout le monde a raison.

Il s'agit d'un plat paysan, extrêmement rustique et qui date de la nuit des temps ; selon la période de l'année et selon les moyens que l'on avait, on y mettait ce qu'on pouvait ! Et on oubliait la cocotte sur le coin du feu ; la cuisson est donc lente, douce et longue. Avec un impératif : de beaux et bons (voire d'excellents) produits ! Et ça devient difficile de trouver des producteurs de viandes et de légumes qui respectent leur métier et les sols qu'ils travaillent.
Dans les volailles, nous cherchons aussi des recettes savoureuses autour de la pintade, une viande un peu méconnue mais vraiment goûteuse et fine ; si vous avez quelque chose à nous proposer, nous sommes preneurs...
Au moment du dessert, les pêches de la Vallée de l'Eyrieux (juste en-dessous du Hameau) seront à l'honneur : rôties, en sorbet, cuites au vin doux, chaudes, froides, nous essaierons de construire une assiette complète autour de ce fruit tellement goûteux. Même chose avec les fruits rouges, bien présents et d'excellente qualité dans la région.
Enfin, pour le digestif, outre l'eau de vie de poire, de framboise, de mirabelle et la liqueur de châtaigne (d'Ardèche !), nous proposerons aussi du limoncello, un alcool sucré (au goût de citron comme son nom l'indique) typiquement italien. Frais et rafraîchissant mais assez traître à partir du troisième...
La saison devrait donc, comme chaque année, réserver de bons moments, gourmands et riches, à refaire le monde (en le critiquant !), à rire de tout, de rien et surtout de nous-mêmes. 01/02/2014

  

ON OUBLIE VITE !

Juin 2002 à gauche - Juin 2013 à droite

Début janvier, ayant déniché une pochette de photos au fond d'un tiroir, j'ai redécouvert avec stupeur l'état de délabrement dans lequel Patricia et moi avions trouvé en 2002 ce petit Hameau envahi par la végétation (et proche de la ruine). Il fallait beaucoup d'imagination, d'insouciance, voire d'inconscience pour décider de l'acquérir et se lancer ... dans les travaux !
Bien évidemment, nous avons totalement sous-estimé l'ampleur du projet et,
après avoir naïvement cru que nous pourrions ouvrir en 2004 puis en 2005, ce n'est qu'en 2006 que seulement la moitié des chambres furent prêtes !
Ainsi, chaque hiver, après une saison pourtant bien chargée, nous nous lançions à nouveau dans les peintures, patines, carrelages, etc. aidés tout de même par un électricien, un plombier et quelques maçons. Je me souviens notamment que le soir de mes 50 ans, Patricia et moi déplacions des sommiers et des matelats pour que les chambres soient louables le lendemain... Vivement les 60 que je rattrappe ça !!!
J'ai scanné les photos retrouvées et les ai mises sur ce site à cette adresse :

HISTORIQUE DES TRAVAUX

Classées chronologiquement par chambres et par lieux, elles permettent de voir l'évolution du chantier ainsi que les nombreuses transformations : terrassement, construction de la piscine, création des escaliers et placettes, tuyauteries et gaines enterrées, etc. 15/01/2014

 

  

Le HAMEAU classé 3ème meilleure chambre d'hôtes d'Ardèche sur TripAdvisor

Avec 199 avis (record absolu sur l'Ardèche), le Hameau de la Mûre se situe en troisième position sur le département, derrière 2 belles maisons qui ont respectivement 96 et 56 avis rédigés par les internautes (au 04/01/2014)*.
Cette position enviable, nous la devons aux hôtes qui ont séjourné chez nous : ils ont aimé le lieu, ils ont apprécié les efforts que nous déployons chaque jour pour faire de ce Hameau un endroit aussi merveilleux que possible et ils ont pris le temps de le dire sur TripAdvisor.

Un grand, un très grand merci à vous !!!

C'est grâce à tous ces retours extrêmement positifs que nous savons pourquoi ce métier est formidable quand il est fait avec passion ; c'est une source de rencontre, d'échange et de partage inépuisable. Cette richesse, nous la devons à votre générosité et à votre goût de vivre des moments uniques.

* Et dans tout Rhône-Alpes : 27ème sur 1 521 !

01/01/2014

 

L'almanach des Gourmands de Grimod de la Reynière

On m’a offert récemment L’ALMANACH DES GOURMANDS de Grimod de la Reynière, l’un des pères fondateurs de la gastronomie occidentale moderne mais aussi l’inventeur de la critique gastronomique. Ce gros livre (1065 pages) regroupe tous les textes publiés durant huit années, de 1803 à 1812.
En 1805, l’un de ses articles était intitulé «Des Amphitryons Ruraux», l’amphitryon étant une personne «chez qui ou aux frais de qui l’on dîne».
Et la description qui en est faite évoque étonnement le fonctionnement d’une maison d’hôtes et l’état d’esprit qui règne autour d’une table d’hôtes.
 
Si certains conseils font franchement sourire : « Les convives ne devront amener ni chevaux, ni chiens, ni valets : ceux qui ne pourront s’en passer, auront soin de les envoyer vivre dans le village », d’autres conservent une incroyable modernité et devraient servir de « bible » pour bien tenir une maison d’hôtes.Citons, par exemple :
- Le premier devoir de l’amphitryon est que chacun de ses convives ait tout à souhait, mais sans profusion ; de leur côté, ceux-ci doivent apporter de la gaîté, une humeur égale, jouir de tout sans abuser de rien.
- Les convives sont comme autant de pensionnaires, sur lesquels l’amphitryon rural doit continuellement avoir l’œil sans paraître s’en occuper. Il faut qu’il devine leurs besoins, qu’il prévienne leurs écarts, qu’il pourvoit à leurs plaisirs, qu’il les mette tous en harmonie, sans avoir l’air d’y songer. C’est un soin continuel et pénible, qui demande beaucoup de sang-froid, de prudence, de douceur et de pénétration.
- Le premier soin de l'amphitryon est de bien faire rafraîchir ses convives au fur et à mesure de leur arrivée ; ensuite il doit les prévenir de l'heure du dîner, et leur laisser incontinent la liberté de se promener seuls dans toute l'étendue de son domaine, et même aux environs.

Si le temps est mauvais, le salon doit être pourvu d'une foule de petits jeux, dont on sent mieux le prix à la campagne qu'à la ville ; tels que trictrac, solitaire, baguenaudier, domino, bilboquet, trou-madame, etc., et la salle de billard en bon état et munie de tous ses ustensiles.

Une cloche dont le son se fera entendre au loin, annoncera l'heure de se mettre à table ; on la sonnera vingt minutes avant que de servir. Ce moment arrivé, l'on n'attendra plus personne, et les paresseux prendront le dîner au service où ils le trouveront, car dans une maison bien réglée, l'on ne rapporte jamais sur la table les plats qui en ont été desservis.

A suivre...

Extrait de L'Almanach des Gourmands de Grimod de la Reynière aux éditions MENUFRETIN, Editeur de gastronomie 

 

 

Les "Ateliers pizza" du Hameau

Chaque samedi soir, en juillet et en août, nous avons organisé un "Atelier pizza" pour accueillir nos hôtes et notamment les gîtes : tous les ingrédients étaient à disposition, le four à bois allumé et chacun roulait la pâte et composait sa pizza ( et la cuisait ! ) comme il le souhaitait ! Les enfants ont adoré.
Et on a pu constater que ce n'est pas si simple de faire glisser la pizza de la spatule en inox à la sole du four sans mettre tous les ingrédients à côté ! Pizzaïolo, c'est un métier !!! Nous avons eu droit à des pizza en forme de cœur, d'autres en forme d'étoile et d'autres en forme de... on ne sait toujours pas !
Avec une salade verte et un crumble aux abricots de la Vallée, le tout avec un bon rosé de Grignan-les-Adhémar, nous nous sommes régalés... et bien amusés.
C'était une excellente façon de faire se rencontrer tout le monde, tout en refaisant le monde...
10/08/2013

 

 

 
La piscine à débordement du Hameau a été mise en chauffe début mai et, une semaine plus tard, elle était à 27°C. Tout à fait agréable...

C'est l'occasion de rappeler qu'au Hameau de la Mûre, le sauna et bien sûr la piscine sont en accès libre et gratuit, 24H/24.

 
15/05/2013
 


 

La Dolce Via dans la Vallée de l'Eyrieux !
 
L’ancienne voie des Chemins de Fer du Vivarais qui reliait La Voulte-sur-Rhône à Saint-Agrève a été réaménagée, depuis peu, en voie douce. Ce chemin de randonnée, baptisé la Dolce Via, invite à présent à redécouvrir, le long de la Vallée de l’Eyrieux, un exceptionnel patrimoine bâti et naturel. À pied, à cheval ou à vélo, en famille ou entre amis.a Dolce Via dans la Vallée de l'Eyrieux !
 

 
Le magazine Massif Central consacre 2 doubles pages à cette magnifique balade et, au paragraphe "Où dormir ?", le Hameau de la Mûre est cité parmi 2 autres hébergements : Sur un domaine de 85 hectares, cinq chambres d’hôtes (4 épis « charme ») et trois gîtes dominant la vallée du Rhône et le Vercors, avec sauna, piscine chauffée et table gourmande. Un lieu d’exception pour se relaxer totalement.

Un grand merci à Cécile Broc de l'Agence de Développement Touristique de l'Ardèche qui œuvre avec passion à la promotion de notre belle région !
08/04/2013
 


 
Le Hameau de la Mûre, saison 8, c'est parti !
 
Dès vendredi, le Hameau se remplissait à nouveau et, ce soir, la table d'hôtes a accueilli les premiers convives de la saison. Au menu : tartelettes au chèvre, tomate et origan accompagnées d'asperges vertes / pavé de saumon aux épices, compotée de poivrons rouges, échalotes, crème et tagliatelles fraîches / moelleux chocolat, crème anglaises à la vanille Bourbon et gariguettes.
Pour demain soir : magrets de canard aux poires... et j'ai promis de faire moins copieux...
L'ambiance est toujours au rendez-vous et les discussions furent passionnées !
 

 
Le grand beau temps n'est pas encore complètement là mais on sent déjà le printemps qui pointe doucement son nez... La nature commence à s'impatienter d'un hiver assez long et l'on voit déjà, au pied des plantes vivaces, de petites pousses prêtes à se développer ; et les feuilles des bulbes sont déjà bien sorties de terre !

Côté détente et "bien-être", le spa extérieur est à 37° C. Et le sauna est prêt à vous accueillir. Nous vous rappelons à ce sujet qu'ils sont en accès libre et gratuit et qu'il n'y a aucun supplément pour leur utilisation comme bon vous semble.
24/03/2013
 


 

Quelle tristesse !

La consternante émission "Bienvenue chez nous" est de retour sur TF1...

Bienvenue chez nous !

On se demande franchement comment des propriétaires de chambres d'hôtes qui sont sensés véhiculer des valeurs de générosité, d'empathie et de partage peuvent se transformer aussi facilement en inspecteurs mesquins pourchasseurs de poussière dans les endroits les plus saugrenus, en petits contrôleurs de prestations hasardeuses ou en juges aux propos péremptoires capables de défaire des années d'effort et de travail... simplement pour gagner 3 000 € !
Patricia et moi, nous ne nous reconnaissons assurément pas dans ces caricatures grossières où des gens, sans doute gentils à la base, peuvent devenir aussi petits et méchants.
Nous avions été approchés l'année dernière par la Production pour participer à cette mascarade et, heureusement, nous avions décliné l'offre et ainsi évité le piège.
Un seul conseil : refuser de participer à cette émission (attention : ils sont persuasifs et insistants !) et faire savoir haut et fort que notre métier ne se résume pas à cette démonstration de mesquinerie et de mauvaise foi !
26/02/2013
 


 

La très belle voiture de René et Marion

Quelques photos de la très belle voiture de collection de René et Marion, 2 hôtes "aoûtiens" absolument délicieux avec lesquels nous avons passé de bien beaux (et bons !) moments.
Quelle voiture !
Sur les routes d'Ardèche, autour du Hameau de la Mûre, elle faisait son petit effet ...
Il faut reconnaître que c'est mérité ; il n'y a plus que 28 exemplaires de cette Porsche en France !

La très belle voiture de René et Marion

 

Photo prise par l'un de nos hôtes

Fin août 2012 : 2 aigles au dessus du Hameau (un couple ?) photographiés par l'un de nos hôtes, au téléobjectif.

Quelqu'un saura-t-il nous dire la variété de ces rapaces ???


 

Le vendredi matin, ne manquez pas le marché de la Voulte-sur-Rhône !

Non loin du Hameau, un grand marché, très complet (même si je n'arrive pas à y trouver des fleurs de courgette...), où se côtoient de bons petits producteurs de fromage de chèvre (frais, mi-secs et secs), de charcuterie, d'olives (une multitude de variété), de plantes pour le potager ou pour l'agrément, sans oublier quelques animaux (vivants !) et tous les fruits et légumes de la région Drôme et Ardèche.
Attention, presque tous les marchands remballent à midi pile !


 
 
 
07800 Saint-Laurent-du-Pape • Tél : +33 (0)4 75 41 77 77 • Mob : +33 (0)6 75 66 54 36

 
Index Plan du site Le Domaine Les chambres d'hôtes Les gîtes La table d'hôtes Les tarifs Activités & loisirs
Tourisme Plan d'accès Bons cadeaux Nous contacter
 

© lamure.com 2006 - 2015